Last album (2016) « SOUND THE CHARGE »

Sortie nationale le 15 avril 2016 (The Factory / McomMusique/Modulor Distribution) Disponible en Vinyle LP33T 10 titres (LP 3700604712183 ; + carte de téléchargement 4 bonus tracks) / CD digifile 13 titres (CD 3700604712176) / Plateformes de streaming et d'achat en ligne.

Ils sont quatre, marseillais, mais à les entendre, on les imagine plutôt américains ou british!
Nourris aux grands classiques - Pearl Jam, les Beatles, Led Zeppelin, Queen of Stone Age ou encore  The Clash et The Black Keys - les gars de THE HOST distillent leur musique folk'n rock, comme ils aiment à le préciser.
Après un premier 6 titres "Burning Altamont", le groupe enregistre son album "Love, Birth and Disillusions" en 2011. "Masks", un EP 6 titres annonce en 2013 la production d'un nouvel album. C'est début 2016 qu'est finalisé "Sound the Charge", 13 titres aux compositions aussi puissantes que mélodieuses.
Plus de deux années de travail pour faire naitre cet album. Le groupe compose un premier titre, "Stones from the storm", puis enchaine les compositions. Influencés par Neil Young, Artic Monkeys, Kula Shakers ou Crosby, Still & Nash, qui parlent de combat, de liberté mais aussi de chagrin d'amour, du désespoir et de la faucheuse. Des titres forts dans lesquels on sent l'appel des grands espaces ou encore plus intimes comme "Black Hills" et "Bronco". La rencontre avec le chanteur, guitariste et arrangeur Ken Stringfellow (The Posies, REM, Lagwagon...) est décisive. Soudant le groupe, renforçant son esprit d'équipe, il participe aux arrangements et aux mix les plus rocks de l'album ("L'aiglon", "March", "Why would I", "Spyders", "Don't give up","Black Hills" I & II).
Gonflé à bloc, entouré d'une équipe son expérimenté, à l'écoute et sans faille (Victoria Verdollin, Olivier Planchard, Dan Cox, Ken Stringfellow), The HOST livre un album puissant, mûr, intime et d'une grande sensibilité.
Entre les enregistrements? Des concerts! On les retrouve en première partie de Skip The Use, Gaetan Roussel, The Shoes, Eiffel, Johnny Winter, Revolver, The Hyènes, The Dukes... en France,  Angleterre et en Belgique pour un set electro acoustique à dominante folk ou amplifié avec une approche plus rock du live. Adepte d'un rock aux riffs incisifs et aux balades planantes, The HOST est prêt à investir les bacs comme la scène.
Sound the charge! Here comes The HOST!

Second EP (2013) « MASKS »

"Entrée, plat principal, fromage et dessert et dans l'ordre : pop, rock, indie et stoner ! Les 4 titres de l'EP Masks de The H.O.S.T. se dégustent comme un repas copieux et efficacement servi, du genre avec un excellent rapport qualité-prix et dont on parle ensuite à ses amiEs" LIVE IN MARSEILLE. "Ce mini album continue dans la lancée du précédent disque. L’influence QOTSA est de plus en plus présente, ce qui est plutôt une bonne nouvelle. On souhaite que le groupe continue son parcours et touche un plus large public" LORDS OF ROCK. "Un bon rock bien pêchu et surtout ce côté Ouest lointain en seconde partie d'EP, qui me fait plaisir" NAWAKPOSSE

First album (2011) LOVE, BIRTH AND DISILLUSIONS

"Le groupe peut s’appuyer sur de solides compositions, toujours bien construites" ROCK FIRST. "Premier album plutôt réussi qui sait déployer la puissance de feu d’un croiseur et écrire des chansons mélodieuses" TELERAMA. "The Host produit un très bon Rock atmosphérique, un Rock "d'humeurs", lequel à toute heure est bon à écouter" JENZINEMAGAZINE. "Album du mois" Ces Trois là savent manier l’art du riff et de la mélodie qui accroche" ALBUMROCK. "La réécoute de ce disque fait désormais systématiquement naitre chez moi l'envie de les revoir sur scène" LIVEINMARSEILLE. "Une très bonne surprise" BATTEUR MAGAZINE. "Un très bon album qui laissent entrevoir un bel avenir.... Le trio marseillais vient de taper un grand coup" CLICK N ROCK. "The H.O.S.T. est un groupe unique(...) Ne passez pas à côté vous le regretteriez !" PARANOIA MAGAZINE. "Ce premier essai est bien foutu et mérite l'attention des amateurs de pop, de rock; mais pas que" MASSILIA'S BURNING. "On adhère naturellement à cet album, car on s'y sent bien" NOUVELLE VAGUE."Avec ce premier opus réussi, The H.O.S.T. peut prétendre aux meilleurs circuits" LONGUEUR D'ONDES."Alors que dire de cet album ? en trois mots une petite merveille" INDIEPOPROCK. "Saluons cet album de grande qualité qui mériterait beaucoup plus de médiatisation" LORDS OF ROCK."Mélodieux mais également puissant" ZIBELINE. "Ce petit bijoux devrait satisfaire les plus exigeants en la matière" PAVILLON 666. "The H.O.S.T synthétise à sa manière 3 décennies de rock musclé autant que pop sophistiquée" MUSICZINE. "Un excellent album pop très inspiré, un moment agréable à passer compagnie de musiciens aux oreilles avertie" CAFZIC. "Une écoute suffit pour annoncer que THE H.O.S.T. est le plus britannique des groupes marseillais" NAWAK POSSE

First EP (2008) «BURNING ALTAMONT»

"Burning Altamont",autoprod. formé en 2003, le groupe était au départ un quatuor. la première démo "Alleys and parachutes"sort en 2006(inéditée),mais en 2007 le groupe devient un trio. Ils enregistrent ce premier CD 6 titres. Tout commence par "hey you!" où la batterie et les guitares sonnent la révolte, une intro proche d'un sylverchair, puissant et ferme, "Coward" nous fait retomber sur terre, morceau envoutant et planant, "Delta" nous remet une couche de pop endiablé, "Tired" est plus calme, une ballade pop magnifique, "The Rain", acoustiquement pop, titre jouissif, aux guitares rêveuses accopagnées d'un chant cosmique, "Master" finit le cd, un morceau toutes guitares dehors aux rytmes percutants, voire irrésistibles. 6 titres, c'est trop court à mon goût tant The H.O.S.T m'a blufé par son talent et son imagination.Bravo.
JL Boyer, Paranoia Magazine.